Chauffage à bois

Principaux types de poêles

Un poêle est un équipement de chauffage qui produit suffisamment de chaleur pour maintenir une bonne température dans la maison lorsque le mercure tombe. Au contraire de la cheminée, le poêle enferme le feu dans son système et évite ainsi des accidents aux personnes qui bénéficient de la chaleur qu’il génère. Un poêle permet également un meilleur contrôle de la puissance, car le débit d’entrée de l’air est régulé et donc moins d’air extérieur est requis pour l’évacuation des fumées. Dans les lignes qui suivent, nous nous intéresserons aux différents types de poêles et à leur fonctionnement.

Les poêles à pétrole

Économique et pratique, le poêle à pétrole est utilisé pour élever la température de grandes pièces comme les salons ou les salles à manger. Deux types sont présents sur le marché, à savoir les modèles à mèche et les modèles électroniques.

Poêle à pétrole
Qu’il soit électronique ou à mèche, le poêle à pétrole a la particularité d’assurer le chauffage de grandes pièces de la maison.

Le poêle à pétrole à mèche a un fonctionnement très simple. Ce type de poêle est équipé d’un système à piles qui allume la mèche. On distingue les modèles à combustion simple et les modèle à double combustion ; les premiers étant plus efficients que les seconds. Il réchauffe rapidement la pièce et il n’a besoin d’aucune installation. Il a une excellente autonomie, qui peut aller jusqu’à 15 heures pour certains modèles. Le principal inconvénient est qu’on ne peut les utiliser que dans des endroits spacieux et bien ventilés, en raison de la pollution qu’ils génèrent. Certains modèles produisent des odeurs et il est difficile de contrôler la température avec précision. La mèche doit également être changée à intervalles réguliers Durant le fonctionnement, les parois de l’appareil peuvent atteindre des températures critiques. Il est donc impératif de prendre certaines mesures pour réduire les risques de brûlure.

Le poêle à pétrole électronique ne fonctionne que lorsqu’il est connecté au réseau électrique. Il utilise un système d’inverter afin de s’ajuster aux variations de températures. La plupart des modèles ont une soufflerie intégrée qui s’assure de la répartition uniforme de la chaleur produite. Son principal avantage est sa grande puissance et sa consommation réduite. Il est pourvu d’un thermostat qui permet à l’utilisateur de contrôler la température de la pièce avec précision. Il est également possible de programmer la durée de fonctionnement de l’appareil. Contrairement aux modèles à mèches qui produisent des odeurs, les modèles électroniques sont très peu odorants, car la combustible du combustible y est presque totale. Ils requièrent également très peu d’entretien.

Les poêles à bois

Utilisant un matériau écologique et pas cher, les poêles à bois sont revenus à la mode avec l’accroissement du prix des produits pétroliers. Contrairement aux anciens modèles qui produisaient beaucoup de fumée, les poêles à bois modernes sont efficaces, sûrs et relativement bon marché.

En fonction du système de combustion, on distingue les poêles catalytiques des poêles non catalytiques. Les poêles catalytiques ont un catalyseur en forme de nid d’abeille qui enflamme la fumée qui la traverse à une température plus basse que d’habitude. Ils produisent moins d’émissions et émettent beaucoup plus de chaleur. Les poêles sans catalyseur utilisent l’injection d’air préchauffé pour enflammer la fumée et entraîner une combustion presque complète.

En tenant compte du matériau dans lequel le poêle est construit, on distingue les modèles en fonte, les modèles en stéatite et les modèles en acier.

La stéatite est un matériau naturel capable de résister à la chaleur directe pendant très longtemps. Une chambre de combustion construite avec ce matériau tolérera non seulement une chaleur élevée sans problèmes, mais absorbera et diffusera la chaleur la chaleur de façon uniforme dans la maison. Un poêle en stéatite est idéal pour brûler du bois de manière constante tout au long de la journée. Il a tendance à fournir des niveaux de chaleur uniformes en raison de la capacité de la stéatite à stocker l’excès de chaleur et à le libérer lorsque la température baisse. Cependant, gardez à l’esprit que ce type de poêle peut prendre un certain temps pour élever la température de la pièce.

Bien que l’acier puisse chauffer plus rapidement que la fonte, il refroidit également plus rapidement et ne retient pas non plus la chaleur. Le rayonnement de la chaleur n’est pas également très uniforme. Les poêles en acier ont toutefois l’avantage d’être moins couteux que les modèles en fonte.

Les poêles au bois peuvent utiliser soit des bûches, soit des granulés qui sont également connus sous l’appellation de pellets. Ceux qui optent pour ce chauffage d’appoint peuvent bénéficier d’aides écologiques comme l’éco prêt à taux zéro, la prime énergie ou le crédit d’impôt.

Chauffage à bois
Le poêle à bois peut être fabriqué en acier, en fonte ou en stéatite. Les modèles en stéatite prennent un peu plus de temps pour diffuser la chaleur.

Les poêles électriques

Le poêle électrique est un système de chauffage assez étendu qui est utilisé dans de nombreuses maisons. Il émet de la chaleur par convection. C’est un type de poêle assez sûr et qui est généralement peu nocif pour la santé. Il ne génère pas de gaz et ne dégage pas de vapeurs. Les poêles électriques sont relativement bon marché et faciles à entretenir.

Ils ont cependant l’inconvénient de ne pas produire beaucoup d’énergie. Ils sont donc utilisés dans les petites pièces en complément d’un système de chauffage central. L’astuce consiste à choisir des modèles équipés d’un ventilateur intégré. Le ventilateur aide à distribuer l’air chaud de manière plus rapide et plus équilibrée.

Le poêle électrique ne requiert aucune installation et on peut le déplacer d’une pièce à une autre avec une grande facilité. Un autre avantage est la variété des designs. Ces radiateurs peuvent arborer différentes formes et il est possible de les intégrer aussi bien dans des décors modernes que vintage.

Le poêle au fioul

Solution très efficace, le poêle au fioul produit un chauffage rapide et très agréable. Il présente un certain nombre d’avantages. Peu couteux à l’achat, il utilise néanmoins un produit pétrolier dont le coût peut être onéreux.

Les modèles bas de gamme ont une flamme jaune qui est caractéristique d’une combustion incomplète. Ils produisent de la suie et il faut les entretenir régulièrement. Les modèles haut de gamme ont une flamme bleue caractéristique d’une combustion complète et d’une meilleure efficacité. Ils produisent peu de suie et requièrent peu d’entretien.

En entendant le mot fioul, beaucoup s’imaginent un appareil salissant et hautement polluant, mais ce n’est pas le cas. Les poêles modernes au fioul sont des appareils ultra performants qui respectent tous la norme NF-EN-1. Ils sont tous sécurisés et produisent très peu d’odeurs.

Les personnes qui optent pour ce type de chauffage ne peuvent cependant pas bénéficier d’un crédit d’impôt. L’appareil doit être relié à un conduit d’évacuation et il ne peut être déplacé, une fois l’installation terminée.

Les poêles à gaz

Un poêle à gaz n’est rien de plus qu’un brûleur à gaz avec un espace pour placer et connecter une bouteille de butane. Ce type de poêle génère entre 3000 et 4500 W de puissance thermique. Lors de la combustion du gaz, l’oxygène est consommé et principalement de la vapeur d’eau, du dioxyde de carbone et de la chaleur sont produits. Le gaz utilisé peut être du butane ou du propane.

Son coût d’acquisition est supérieur à celui d’un poêle électrique, mais son fonctionnement est beaucoup plus économique. L’énergie fournie par un radiateur électrique coûte 44% de plus que celui d’un poêle à gaz. Un des principaux inconvénients de ce type de poêles est qu’ils sont plus grands que les poêles électriques et que les bouteilles doivent être changées en permanence une fois épuisées.

Chauffage au gaz
Le coût d’achat d’un poêle à gaz est plus élevé par rapport à celui d’un modèle électrique. Toutefois, il revient plus économique au fonctionnement.

Le poêle au bioéthanol

Écologique et tendance, le poêle au bioéthanol brûle de l’éthanol produit à partir de betteraves ou de céréales. Placé dans une pièce aérée, il ne produit ni cendres, ni fumée. On peut le déplacer d’une pièce à une autre et il n’a pas besoin d’installation. Son design est très chic et il s’intègre facilement à tout type de décor.

La puissance de ce poêle est toutefois limitée et il ne peut être utilisé qu’en appoint d’un chauffage central. S’il est placé dans une pièce mal ventilée, ce poêle peut favoriser la prolifération de moisissure en raison de l’humidité qu’il génère pendant son fonctionnement. De plus le combustible utilisé est très onéreux. Lorsqu’on fait le lien avec son faible rendement calorifique, ce mode de chauffage revient plus cher.

Ceux qui optent pour des poêles fonctionnant au bioéthanol sont éligibles au Crédit d’Impôt Transition Energétique. Ce n’est toutefois pas le cas des modèles fonctionnant avec de l’éthanol issus de produits pétroliers.

Les poêles sont avant tout des dispositifs de chauffage d’appoint qui s’utilisent en complément d’un chauffage central. Bien qu’il existe sur le marché différents types de poêles fonctionnant avec différents types de combustibles, leurs principes de fonctionnement sont très similaires. Le poêle transfère la chaleur de deux manières, à savoir par le rayonnement et par convection. La grande variété des poêles existant est une bonne chose pour les utilisateurs. Ce type de système de chauffage peut convenir à toutes les maisons. Si vous souhaitez acquérir ces dispositifs de chauffage, vous devrez évaluer les besoins de votre maison. L’objectif est d’opter pour un système alliant efficacité et consommation responsable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *